Le conseil de l’ordre des avocats d’Alger élit son président: Sellini, président du barreau pour la cinquième fois consécutive

Lesoir; le Mercredi 26 Mars 2014
2

C’est sans grande surprise que le président sortant
du Conseil de l’ordre du barreau d’Alger, en l’occurrence Me Sellini
Abdelmadjid, a été reconduit à la tête du barreau d’Alger. Son élection
a eu lieu avant-hier lors de la réunion des 31 nouveaux membres du
Conseil élus lors du scrutin de samedi passé.

Abder Bettache - Alger (Le Soir)
C’est avec une majorité absolue des voix, soit 23 sur les 31
exprimées, que Sellini Abdelmadjid a été élu par ses pairs du conseil à
la tête du barreau d’Alger pour la cinquième fois consécutive. Et
pourtant au départ, ils étaient deux à disputer ce poste.
Ainsi, outre le président sortant, l’autre avocat en course n’était
autre que Me Lekhlef Chérif qui a affiché sa «détermination à détrôner
le grand favori de la compétition». Il est vrai que Me Sellini
Abdelmadjid avait tous les atouts du fait que sa liste avait raflé la
mise lors du scrutin de samedi passé. Autrement dit, sur les 31 postes
du conseil à pourvoir, la liste du bâtonnier sortant a raflé 28 sièges
ce qui l’avait placé en pole position pour se succéder à la tête du
barreau.
Après le dépouillement, il a été enregistré respectivement 23 voix pour
Sellini, 5 pour Lekhlef et 3 bulletins blancs. Il est à rappeler que les
élections de samedi dernier ont été supervisées par une commission de
surveillance du scrutin présidée par les avocats Abbache, ancien
bâtonnier, et Miloud Brahimi. La nouvelle loi n°13-07 du 29 octobre 2013
régissant la profession d’avocat stipule que «l’opération électorale se
déroule en un seul tour», et non plus en deux tours, comme le prévoyait
l’ancienne loi.
Elle interdit aux avocats stagiaires de participer à l’opération
électorale. Selon maître Chaïb du Conseil de l’ordre sortant, l’Algérie
est le seul pays au monde où le bâtonnier est élu par les membres du
Conseil de l’ordre (31 membres), précisant que dans les tous les pays
développés, cette prérogative est confiée à l’assemblée générale du
barreau.
Cela dit, la liste du bâtonnier sortant du Conseil de l’ordre du barreau
d’Alger a remporté la majorité des sièges mis en compétition pour le
renouvellement du Conseil de l’ordre.
Ainsi, les Bourayou, Benissad, Nora Ould Hocine, Bouchina, Ramdani pour
ne citer que ceux-là ont été reconduits par leurs pairs pour siéger au
sein du Conseil de l’ordre. Ce scrutin a vu, par ailleurs, le retour de
l’ancien bâtonnier, M. Ablaoui Mohamed-Arezki.
Deux autres postulants au poste de président du Conseil de l’ordre ont
été également élus au sein de cette instance. Il s’agit des avocats
Chaoui Abderezzak et Chaïb Sadek.
Ce dernier, sans aucun doute déçu par le résultat du scrutin, a indiqué
dans une déclaration à l’APS que «l'Algérie est le seul pays où le
bâtonnier est élu par le Conseil du barreau (31 membres) alors que dans
les pays avancés, cette prérogative est du ressort de l'assemblée
générale des avocats (tous les avocats)».
A. B.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..